Grindr protège ses utilisateurs dans les pays anti-gays

La célèbre application de rencontres Grindr se voit contraint de brider son service de géolocalisation dans certains pays afin de protéger ses utilisateurs.

Les développeurs ont annoncé sur leur blog officiel qu’ils se sentent obliger pour des raisons de sécurité de brider le service de localisation dans certains pays qui ont des lois anti-gays. Parmi ces pays, il y a la Russie, l’Egypte, l’Arabie Saoudite, le Nigeria, la République du Liberia, le Soudan et le Zimbabwe.

Cette décision est compréhensible puisque dans certains de ces pays l’homosexualité est passible de la peine capitale. D’ailleurs, selon le site Cairo Scene, les forces de l’Ordre égyptienne et iranienne utiliseraient l’application pour procéder à des arrestations.

Concrètement, dans ces pays, il n’y aura pas d’information sur la distance des profils avoisinant empêchant également de déterminer par triangulation la position exacte d’un utilisateur. Pour les autres pays, il est d’ailleurs maintenant possible de désactiver cette information.

Cette décision est plutôt bien vue de la part de Grindr pensant à la sécurité de ses utilisateurs. Malheureusement, comme l’indique les développeurs, la liste des pays où il est nécessaire de brider la géolocalisation risque de s’allonger.

Source : Numerama