Bryan Singer réagit au récent coming-out d’un des X-Men

Bryan Singer, le réalisateur de trois des films de la franchise X-Men et de celui à venir, X-Men: Apocalypse a réagit au coming-out d’un de ses héros dans les comics.

« Je suis très content, je suis sûr que c’est une bonne chose pour lui », révèle Singer à Entertainment Weekly.

Lors de cette interview, le réalisateur bisexuel exprime ce que les mutants de Marvel représentent pour lui et pour toutes les personnes LGBT puisqu’il y a une allégorie non dissimulée reliant les deux.

J’ai parlé avec Stan Lee à propos de ça, il y a quelques années, révèle-t-il. « Est-ce que l’allégorie avec les gays vous est passé par l’esprit ? » (…) Mais il a dit « tout à fait ». Il aurait pu le dire par politesse envers moi, mais je l’ai cru. C’est un homme ouvert d’esprit.

Singer continue l’interview en expliquant que même s’il ne savait pas ou ne s’était pas rendu compte que Iceberg est gay, son développement dans les films n’était pas anodin et que, peut-être, inconsciemment il était évident que le personnage joué par Shawn Ashmore ait le rôle qu’il lui a donné. Il fait référence au fait qu’il ait une relation avec Malicia, une fille qu’il ne peut pas toucher et à la scène drôle du coming-out mutant qu’il fait à ses parents.

(…) Et, cela a toujours été quelque chose d’unique aux X-Men, ce qui les relie la communauté LGBT. Vous êtes né dans une famille ou un voisinnage en qui vous ne pouvez vous identifier. Une personne d’une certaine religion ou race est née dans une communauté qui a une foi ou des attributs physiques similaires. Mais une personne LGBT est née dans un monde – en utilisant l’exemple utilisé par les X-Men – comme un mutant. Et, bien évidemment, les parents ne sont pas mutants, les frères et sœurs ne le sont peut-être pas. Et, ils ressentent une espèce de solitude que d’autres ne peuvent ressentir.

Le prochain film des X-Men par Singer, X-Men: Apocalypse, arrive au cinéma le 27 mai 2016.

Source : CBR