Faites sortir du placard vos footballeurs dans Football Manager 2018

L’édition 2018 du célèbre jeu de gestion sportive permettra aux footballeurs virtuels de faire leur coming-out.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, Football Manager est une simulation footballistique développée par Sports Interactive pour le compte de SEGA. Le joueur doit y gérer une équipe de football en s’assurant que les joueurs aient le moral afin d’être en forme pour jouer mais aussi gérer le budget du club qu’il dirige.

Prévu pour le 10 novembre sur PC, l’édition 2018 du jeu révèle une option intéressante permettant aux footballeurs virtuels de faire leur coming-out. Bien évidemment, seuls les joueurs fictifs générés automatiquement pourront faire leur coming-out – évitant ainsi des procès contres les stars du sport qui figurent dans le jeu. Cela apporte au club des rentrées financières supplémentaires en provenance de la communauté LGBT.

C’est la première fois que le jeu aborde le sujet de l’homosexualité. Le producer du jeu, Miles Jacobson explique que leur volonté d’avoir mis cette option est guidée par le fait qu’il y a footballeurs homosexuels dans les équipes de football actuelles. L’idée des développeurs est donc de participer à l’avancée des mentalités dans le milieu du football.

Nous savons au vu de la quantité de professionnels qu’il y a forcément des joueurs qui sont homosexuels mais préfèrent ne pas le dire, affirme Jacobson. Je trouve cela étrange que cela soit encore un problème dans le football. Donc nous avons décidé d’essayer de montrer aux gens qu’un coming out n’est pas un problème et peut être quelque chose de positif. Je trouve ça fou qu’en 2017 nous vivions dans un monde où les gens ne peuvent pas être eux-mêmes.

Et dans le milieu du foot, cela est d’autant plus vrai : tout le monde se rappelle de Justin Fashanu en  1998 qui a été rejeté par ses supporteur•euse•s et par ses pairs après avoir fait son coming-out. Le joueur avait fini par se suicider. Le dernier joueur connu a avoir révélé son homosexualité est Thomas Hitzlsperger, quelques mois avant sa retraite.

Comme le précise Le Monde, une étude récente affirme que 43% des footballeurs professionnels et 50% des jeunes en centre de formation ont une image négative de l’homosexualité. Clairement, les développeurs du jeu veulent changer les mentalités à leur échelle. Mais, avouons-le, tant que des joueurs ne feront pas leur coming-out en étant soutenus par les clubs et les autres joueurs, cela va être difficile de changer la donne. Mais bon, vu que les deux prochaines Coupes du Monde de Football se déroulent dans des pays aux législations homophobes, je ne suis pas certain que ce jour arrive demain.

Source : Le Monde Pixels